Le Centre Européen du Judaïsme, nouveau phare cultuel et culturel juif de Paris

Par - 30 octobre 2019

Le nouveau centre européen du judaïsme inauguré le 29 octobre par le président Emmanuel Macron aspire à être désormais le cœur battant d’une communauté juive parisienne et française

A l’origine du Centre Européen du Judaïsme, il y avait le très regretté grand rabbin de France rav Yossef Haïm Sitruk zatsal. C’est en effet lui qui avait obtenu du maire de Paris de l’époque le terrain sur lequel de nombreuses années plus tard sera érigé le Centre. Longtemps le projet a été gelé.

Jusqu’à ce que Joël Mergui, d’abord président du Consistoire de Paris puis également président du Consistoire Central, s’empare de ce rêve et le transforme peu à peu, au fil des ans, envers et contre tout, mais avec les pouvoirs publics français, en cette somptueuse réalité que l’on peut admirer désormais au cœur du 17e arrondissement de Paris.

Mais avant de voir le jour, le projet du Centre Européen du Judaïsme a dû se heurter aux douloureux écueils du terrorisme qui a frappé la France en général et la communauté juive en particulier. Lorsqu’on lui parle de la création du C.E.J, Joël Mergui n’oublie pas qu’il a obtenu le permis de construire de Bertrand Delanoë, alors maire de Paris, le 16 mars 2012 soit trois jours à peine avant le massacre de l’Ecole d’Ozar Hatorah à Toulouse. Avec une détermination à toute épreuve et un sens des responsabilités aigu, Joël Mergui n’a cessé de croire à la réalisation de ce défi qu’il s’est lancé avec son équipe.

Aujourd’hui en dépit des vicissitudes, en dépit des critiques de ceux qui ne voyaient pas l’intérêt de fonder un tel Centre dans une conjoncture aussi difficile, Joël Mergui peut être satisfait : il a remporté son incroyable pari et dote la Communauté juive de Paris, première communauté juive d’Europe, d’un Centre de dimension européenne qui confirme la vitalité d’un judaïsme français que l’on disait injustement souffrant ou affaibli.

A l’occasion de l’inauguration solennelle du Centre par le président de la République Emmanuel Macron, ce mardi 29 octobre, Joël Mergui nous a ouvert les portes de ce splendide bâtiment qui trône désormais dans le 17e arrondissement, au cœur de régions plébiscitées par la communauté juive et à une adresse très hautement symbolique puisqu’il s’agit de la place de Jérusalem, inaugurée il y a quelques mois en présence d’Anne Hidalgo, maire de Paris et de Moché Léone, maire de la capitale israélienne.

 

Plus d'actualités

Comment se préparer au ...

Le comité du  comprend un ou plusieurs médecins spécialistes, ainsi qu’un greffier ou un secrétaire du comité chargé de rédiger les procès-verbaux du comité et de...

Le hockey sur glace, ...

Surf en mer ou sur la neige, voile, lutte… Thierry débordait d’énergie jusqu’au 21 juin 2012, lorsqu’il tombe du haut d’une charpente au fond d’une...

Les parents d’un soldat ...

Quatre ans après la mort de leur fils, Leah et Simha Goldin sont devenus malgré eux des visages familiers pour les Israéliens, qui suivent avec...

Share via
Copy link
Powered by Social Snap