Que s’est-il passé devant le Parlement britannique à Londres?

Par - 14 août 2018

  • Ce mardi, peu avant 8h, une voiture a foncé sur la foule devant le palais de Westminster, faisant plusieurs blessés.
  • Le conducteur a tout de suite été interpellé par les policiers et il est soupçonné d’actes terroristes.
  • Selon les dernières informations, deux personnes seraient blessées et hospitalisées mais leurs jours ne seraient pas en danger.
  • La police anti-terroriste est chargée de l’enquête.
Brian Minkoff / Shutterstock.com

Accident ou acte terroriste ? Il est trop tôt pour le dire. Une voiture a foncé sur la foule ce mardi devant le Parlement britannique. On fait le point sur ce que l’on sait pour le moment.

Que s’est-il passé ?

Selon les informations de la police britannique, un homme a foncé sur les barrières sui se situent devant le palais de Westminster, le Parlement britannique, ce mardi matin à 7h37.

Y a-t-il des victimes ?

Plusieurs piétons et cylclistes ont été blessés, a déclaré la police, sans préciser le nombre exact de personnes touchées. Quant à la gravité de ces blessures, la police s’est montrée rassurante dans un tweet : « A ce stade, les agents de police pensent qu’aucun des blessés n’est en danger de mort. »

Sur Twitter, le service d’ambulances de Londres souligne que trois véhicules ont été envoyés sur place. Deux personnes ont été soignées sur les lieux de l’accidentavant d’être transportées à l’hôpital.

Qui est le conducteur ?

Le conducteur a été arrêté et menotté par les policiers. Le correspondant d’Euronews, Vincent McAviney, a filmé la scène et l’a postée sur Twitter.

Dans son dernier communiqué, la police de Londres précise qu’elle enquête sur cet homme, soupçonné «d’actes terroristes». Agé d’une vingtaine d’années, l’homme, qui était seule dans sa voiture, a été emmené dans un commissariat du sud de Londres où il est toujours en garde à vue. Aucune arme n’a été récupérée pour le moment, assure la police.

Le quartier bouclé

Afin de faciliter l’enquête, le quartier a été bouclé par la police. Une dizaine de voitures de police et au moins trois ambulances étaient stationnées près du Parlement, de même que des artificiers et des chiens policiers. Les rues autour de Millbank, Parliament Square et Victoria Tower Gardens ont été fermées à la circulation tandis que la police, des ambulances et des pompiers sont arrivées sur place. La police londonienne précise que personne ne peut entrer ou sortir de la station de métro Westminster, mais les changements entre lignes sont possibles.

Accident ou attaque terroriste ?

Scotland Yard ne précise pas s’il s’agit d’un accident ou d’un acte terroriste pour le moment. Mais elle vient de publier un message soulignant que « tout en gardant un esprit ouvert, c’est le commandement antiterroriste de la police qui mène l’enquête sur l’incident de Westminster ».

Selon la BBC, plusieurs témoins de la scène assurent que le conducteur de la voiture semblait avoir délibérément foncé sur les piétons.

Selon un témoin, cité par la BBC, « la voiture est allée du mauvais côté de la route, là où les cyclistes attendaient au feu. Puis il a traversé la route et accéléré le plus rapidement possible et a heurté la barrière à pleine vitesse ». Le Parlement britannique a été visé par une attaque terroriste le 22 mars 2017. Un homme avait foncé sur la foule avec son véhicule avant d’être abattu par la police près du Parlement britannique. Bilan : cinq morts, une quarantaine de blessés dont trois lycéens français. Depuis, des barrières de sécurité en béton et en acier ont été installées tout autour des grilles du parlement ainsi que sur les trottoirs menant au pont.

 

Source : 20minutes.fr