Danny Danon demissionne de son poste d’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU

Par - 27 décembre 2018

L’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies, Danny Danon, devrait démissionner en février afin de pouvoir se porter candidat aux primaires du Likoud.

Danon a occupé le poste de vice-ministre de la Défense auprès du gouvernement du Premier ministre Benyamin Netanyahou en 2013, mais a été limogé de son poste un an plus tard après avoir critiqué publiquement les décisions prises par le Premier ministre lors de la guerre de 2014 entre Israël et Gaza.

Des législatives anticipées auront lieu en avril prochain en Israël, un scrutin pour lequel le Premier ministre Benyamin Netanyahou, au pouvoir depuis près de dix ans, est donné favori en dépit de récentes critiques sur sa politique à Gaza et ses ennuis judiciaires.

Les législatives devaient normalement se tenir en novembre 2019, mais la décision de dissoudre le Parlement a été prise par esprit « de responsabilité en matière budgétaire » et pour l’intérêt de la Nation, ont indiqué dans un communiqué l’ensemble des partis de la majorité, dont le Likoud de M. Netanyahou.

Dans une première réaction, le Premier ministre sortant, à la tête du gouvernement considéré comme le plus à droite de l’histoire d’Israël, a indiqué qu’il comptait garder le cap.

« La coalition actuelle constitue le cœur de la prochaine (coalition) (…). Nous allons demander un mandat clair aux électeurs pour continuer à diriger le pays avec notre politique », a-t-il affirmé.

La coalition au pouvoir ne dispose plus que d’une seule voix de majorité (sur 120) au Parlement après la démission, le mois dernier, du ministre de la Défense et chef du parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou, Avigdor Lieberman.

En cas de réélection, Benyamin Netanyahou serait en mesure de dépasser le record de longévité du père fondateur de l’Etat d’Israël, David Ben Gourion, resté en poste durant plus de 13 années, entre 1948 et 1963.

« Je mènerai l’Etat d’Israël vers un avenir meilleur (…)En avril nous apportons le changement », a-t-il déclaré dans une conférence de presse.

Le principal parti de l’opposition Union sioniste s’est félicité de l’annonce des élections. Le dirigeant du parti travailliste, principale faction au sein de l’Union sioniste, Avi Gabbay a d’ailleurs affirmé que les élections se joueraient entre Netanyahou et lui.

Source : I24News